Echanges SARW, societe civile et deputes nationaux sur les amendements au code des hydrocarbures

une synthèse de la rencontre de la société civile avec quelques Députés nationaux
En date du 16 octobre 2013, les organisations de la société civile impliquées dans les questions des ressources naturelles ont reçu vingt Députés nationaux à l’hôtel Sultani de Kinshasa. L’objet des échanges était la discussion sur les amendements proposés par la société civile sur la proposition de loi relative au régime général des hydrocarbures.
[[{"fid":"249","view_mode":"media_adaptive","fields":{"format":"media_adaptive","field_file_image_alt_text[und][0][value]":"une synthèse de la rencontre de la société civile avec quelques Députés nationaux","field_file_image_title_text[und][0][value]":"une synthèse de la rencontre de la société civile avec quelques Députés nationaux"},"type":"media","attributes":{"height":551,"width":977,"alt":"une synthèse de la rencontre de la société civile avec quelques Députés nationaux","title":"une synthèse de la rencontre de la société civile avec quelques Députés nationaux","class":"adaptive media-element file-media-adaptive"}}]]
Sous la modération de René Ngongo de WWF et après les mots de bienvenu dits par le Chef de Bureau de SARW, Georges Bokondu, la parole était donnée à Roger Mvita de OSISA pour résumer les 25 amendements formulés par la société civile, dans le but d’améliorer la proposition de la législation sous examen au parlement.
 
Le temps était venu aux Députés de choisir librement les articles à prendre en charge pour les présenter au moment opportun aux plénières, tant de la Commission Environnement et Ressources naturelles que de l’Assemblée nationale en général.
 
Des informations issues de la plénière de la Commission, il ressort que près de 75% des amendements de la société civile étaient intégrés dans le rapport de ladite Commission à soumettre au Bureau de l’assemblée nationale, de quoi à se féliciter. Tous les amendements proposés par la société civile étaient passés au peigne fin et les Députés se sont décidés de s’en approprier.
 
La société civile attend maintenant que la plénière de l’Assemblée nationale adopte cette proposition de loi afin de doter la République avec une norme générale du secteur des hydrocarbures congolais.
Country: 
Sectors: